jeudi 30 mars 2017

RANDO JEUDIS DE MARS 2017...


JEUDI 30 MARS 2017
-
Pour clôturer le mois de mars en beauté, dix mille-pattes ont profité d'une superbe météo printanière pour effectuer un magnifique circuit à travers le marais.
C'est à St Jean d'Angle et sur les indications de Françoise que nous avons parcouru très exactement 11,11km à une allure de 5,4km/h.
-
 Commentaires et photos : Claire P
 -
JEUDI 23 MARS 2017

Les Mille-Pattes ont été épargnés par la pluie pour cette randonnée autour de Trizay.  
Merci à Marie-Claude et Georges qui ont mijoté un très bel itinéraire de 10 km.
Les dix, puis onze "beunèzes"ont progressé à une allure de 5,4km/h ; le deuxième groupe au nombre de six, a lui aussi parcouru le même tracé à sa  propre allure. 


 Photos et commentaires : Claire P
-
JEUDI 16 MARS 2017

En cette matinée aux allures printanières 19 dix neuf mille-pattes se sont retrouvés sur le parvis de l'église de Champagne.
Douze "beunèzes" ont ouvert la marche en direction de la fontaine Charlemagne, suivis du deuxième groupe qui lui a évolué à son rythme et pratiqué quelques raccourcis pour aboutir au but commun.
Les "beunèzes" 
ont au final parcouru 12km400 à la belle allure de 5.6k/h.
-
-
 Photos et commentaires : Claire P
- o -
 JEUDI 9 MARS 2017


Douceur et ciel couvert ont constitué la toile de fond de notre circuit

du jeudi 9 mars.

Un seul peloton de 12 Mille-Pattes était au départ ce matin.

 Thibaud, un jeune visiteur de 25 ans  a permis de faire chuter

"sensiblement" la moyenne d'âge.

C'est avec une belle homogénéité dans le groupe que nous avons arpenté les 11,4 km en direction du Petit Charnay puis du Clône au Loup à une vitesse de 5,4km/h.

Cette  randonnée a donné lieu à un agréable moment de convivialité ce qui confirme bien que sport et bonne humeur sont tout à fait compatibles.

 Photos et commentaires : Claire P
-
JEUDI 2 MARS 2017
Depuis ce jeudi 2 mars 2017, les Mille-Pattes de Saintonge fonctionnent en deux groupes autonomes avec deux allures propres.(ceci uniquement le jeudi)

Le groupe N°1 autoproclamé "les beunèzes" ont évolué en direction de l'Epinard, du gros Buisson puis de Ste Radegonde, sur une distance totale de 10km300 à une allure de 5,6km/h.

Rose-Marie est venue grossir nos rangs, et c'est sous une météo printanière, les pas alertes et dopé à la bonne humeur que le groupe de 8 mille-pattes a fait sa rando hebdomadaire.

Commentaires et photo : Claire P
-
Pour obtenir cette photo en pleine page, cliquez gauche sur celle-ci.

mardi 28 mars 2017

MARCHE RAPIDE DU MARDI "MARS 2017"...

MARDI 14 MARS 2017

2017 a vu l'éclosion d'une nouvelle rubrique au sein des mille-pattes de Saintonge.



Le désir de certains membres d'avoir une dynamique plus intense tout en gardant un esprit convivial a conduit spontanément au" groupe du mardi ".

D'abord deux , puis quatre et maintenant douze ; l'équipe connaît une croissance constante. Et, c'est sur un trajet de 10km à une allure de 6 km/ heure (voire davantage) que  cette dernière s'essaye à la marche rapide.
- o -
Le départ a lieu tous les mardis à 8h30 sur le parking de la piscine 
de Pont-l'Abbé d'Arnoult.
Si d'autres Milles-pattes souhaitent se joindre à cette nouvelle unité, vous serez les bienvenus sachant que la bonne humeur et un bon pas sont  des paramètres indispensables pour évoluer dans ce groupe.
-
Commentaires et photo : Claire P

lundi 27 mars 2017

RANDOSANTÉ EN MARS...

 LUNDI 27 MARS 2017

21 Mille-Pattes ce matin au départ de l'église de Champagne par une belle matinée ensoleillée. Le but de cette randonnée de 5,8 km est "d'évaluer cette distance" et ses difficultés pour la comparer lundi prochain aux 5,8 km prévus dans la région de la Tour de Broue. Il nous reste à espérer la même météo pour que la comparaison soit la plus juste possible.

Rendez-vous lundi prochain aux lieu et heure habituels.

Commentaires et photos : Patrice M
-
LUNDI 13 MARS 2017

Ce matin, 23 Mille-Pattes pour cette randonnée sur la commune de 
la Gripperie-Saint-Symphorien.
Arrivés sur les hauteurs (ne pas oublier que La Gripperie tire son origine du vieux français "gripper" signifiant grimper) des vues magnifiques sur le marais attendaient le groupe malgré une légère brume persistante. Au retour, une petite pose à hauteur de la fontaine miraculeuse fut l'occasion de la photo de groupe. Pose bienvenue car la reprise se fit par un petit raidillon avant de cheminer de nouveau sur les hauteurs. Un couple de cigogne nous attendait à "la grange aux bœufs", histoire de nous émerveiller. A l'arrivée, par la route bordant le marais, le GPS annonçait 6,5 km comme annoncé au départ.
-

Commentaires et photo : Patrice M

dimanche 19 mars 2017

MOUTHIER-SUR-BOËME DANS LE DÉPARTEMENT DE LA CHARENTE.


DIMANCHE 19 MARS 2017

Mouthiers-sur-Boëme



Magnifique randonnée sur la journée
avec pique-nique tiré du sac à dos...


Circuit de 20/21 km pour partie le long des rives de la Boëme.
 -
Les habitants (es) de Mouthier-sur-Boëme (Charente) sont 
les Monastériennes et les Monastériens...
-
Blason

Dix sept Mille-Pattes au départ en cette veille de Printemps...


-

 L'église paroissiale Saint-Hilaire existait au IXe siècle mais aurait été reconstruite après sa donation à l'abbaye et la nef actuelle date du XIIe siècle. Le clocher du XIIIe siècle est ajouré de baies gothiques. Ce clocher octogonal était jadis surmonté d'une flèche qui a été démolie en 1735 après avoir été frappée par la foudre. Au XVe siècle une chapelle funéraire a été construite côté sud (c'est l'actuelle sacristie) et 
la façade a été refaite en ne conservant qu'une porte en plein cintre primitive.
 Elle a été classée monument historique en 1862.
Le viaduc des Couteaubières a été construit entre 1840 et 1850 pour le passage de la ligne de chemin de fer Angoulême-Bordeaux. Il mesure 303 mètres, large de 7,4 mètres et haut de 22 mètres et composé de 12 arches et est réputé être le plus long viaduc en courbe de France sur une ligne traditionnelle.
En 1852 la ligne de chemin de fer Angoulême/Bordeaux est inaugurée. Elle passe par Mouthiers, elle a nécessité un détournement de la Boëme
 et la construction du viaduc.
 Les lavoirs ont été reconstruits par la compagnie de chemins de fer vers 1867, sur le nouveau cours de la Boëme, car lors de la construction de la voie ferrée, le cours de la rivière a été détournée, en limite du bourg de Mouthiers. 


 Pendant la guerre de Cent Ans, le château de Rochandry fut l'objet de grandes convoitises entre les Anglais et les Français. Il fut pris et repris et en 1387 par Louis de Sancerre, maréchal de France en chasse les Anglais et ordonne sa démolition, mais les Anglais le reprennent, puis en sont à nouveau chassés en 1416 par le seigneur de Barbazan, capitaine de Charles VII qui le fait démolir.
Jean de La Rochandry reconstruit le Château du même nom au XVe siècle, qui passe à la famille Saint-Gelais en 1445, aux Tison d'Argence et, vers 1580, aux Forgues de Lavedan qui le rénovent entre 1613 et 1616 en château Renaissance.
La baronnie de La Rochechandry était importante; elle avait de nombreux fiefs sous sa dépendance et possédait le droit de haute, 
moyenne et basse justice sur son étendue.
Le château est vendu en 1681 à Étienne Chérade, comte de Montbron. Sa fille Marguerite épousa en 1721 Jacques Louis Le Musnier, seigneur de Lartige. Leur fils, plus connu sous le nom de M. de Raix, fut lieutenant-général en 1746 et conserva
 le château jusqu'à la Révolution.
En 1766, Marguerite Chérade, dame de Rouffiac, le fait découvrir
 et fait abattre une partie des murs.
En 1814, le château de la Rochandry est racheté par Lacourade qui utilise ses pierres pour la construction de la papeterie de la Rochandry en 1845. En 1850 le banquier Servant, d'Angoulême,
 achète le restant des ruines et fait construire le château actuel.
 Il se ruine dans cette opération.
 
Le premier moulin connu sur la Boëme, date de 1561 à la Rochandry. En 1841  François Fougeret associé à Pierre Laroche fait démolir ce moulin à blé, ainsi que le vieux moulin à papier, et il fait construire en amont une papeterie, bâtiment en pierres de taille de 500 m2 au sol et de 11 m de haut, avec deux niveaux de grandes fenêtres en plein-cintre en façade qui est mise en route en 1843. Puis les frères Laroche se séparent en 1881 : l'un garde l'usine à papier 
et l'autre s'installe dans un bâtiment plus récent.
 L'ancienne papeterie La Roche est aujourd'hui fermée.

 Une frise sculptée de 3 m de long, d'époque magdalénienne donc datant d'entre 18 000 à 18 500 ans, atteste de la très ancienne occupation humaine du lieu.
L'abri sous roche de la Chaire à Calvin, doit son nom à  Jean Calvin qui serait venu prêcher la réforme du haut d'une chaire taillée dans le rocher. Il n'y a aucune preuve véritable de son passage mais c'est plausible, sinon vraisemblable (Calvin fut reçu par le curé de Claix,  commune limitrophe).
 Cette frise fut découverte par Pierre David en 1926. 


 
-

Photo : Le choeur de chants de la chorale des Mille-Pattes de Saintonge, dirigé par Pauline, entonnant sur un pont de la rivière Boëme,
 la bohème de Charles Aznavour..
-
Photos : Claire P/Yves B/Jean-François B

dimanche 5 mars 2017

MOËZE EN CHARENTE-MARITIME ET SON MARAIS, RELIQUE DES ANCIENS MARAIS CHARENTAIS EN PASSANT PAR SAINT-FROULT...


DIMANCHE 5 MARS 2017

Moëze
-
Saint-Froult
-
Randonnée de (14,230 km) le nez dans le vent...
 -
Les habitants de Moëze sont appelés les Moëziens et les Moëziennes.
-
Le nom des habitants de Saint-Froult n'a jamais été défini, il doit s'apparenter à Saint Fridwulf évêque de Saintes au IX siècle d'où vient l'origine de son nom avec la prononciation phonétique.

Malgré la météo, beaucoup de marcheurs et de marcheuses ce dimanche sur les chemins de Moëze/Saint-Froult.
-
PRINCIPAUX LIEUX ET MONUMENTS :

1) La Croix hosannière du XVIe siècle, située dans le cimetière. Monument assez rare dans la région avec sa colonnade corinthienne dont les quatre angles sont orientés aux quatre points cardinaux et surmontée d'une pyramide terminée par une croix.
 La Croix Hosannière de Moëze est classée Monument historique depuis
 le 12 juillet 1886...
-
2) L'Église Saint-Pierre, du XVe siècle, classée Monument historique depuis
 le 15 février 1915...
-
3) Le Puits des dames : lieu de puisage d'eau potable, d'eau pour les animaux domestiques, point de rencontre et de convivialité, avant l'eau courante...

4) La Fontaine de la Rouillasse, l'usage des eaux ferrugineuses de la fontaine paraît très ancien. Bégon, l'intendant de Rochefort, le recommande à ses contemporains. En bordure du marais de Moëze, dans un terrain en pente plantée d'arbres et de bosquets se dresse cet édifice reconstruit vers 1817, principalement avec des pierres gravées de grafittis de bateaux.
Lors de la Révolution, l'exploitation du site est relancé par le nouveau propriétaire de la maison noble toute proche ce qui donne une nouvelle renommée à cette source jusqu'au XIXe siècle. Dans les années 90, la fontaine a été sauvegardé et mise en valeur par la Société culturelle de Soubise et la commune.

-
5) La réserve naturelle de Moëze, environ 2250 ha (ancien marais salant)...
-
6) L'Hydrographie Moëzienne : Moëze est traversée par le Chenal de Brouage allant de Sainte-Gemme au Golfe de Gascogne*... 
Le Canal de Jazenne se situe entièrement sur la commune 
et rejoint le Chenal de Brouage...
Le Canal de l'arceau part de la commune jusqu'au

 Golfe de Gascogne* à Port-des-Barques...
(*Le Golfe de Gascogne est une partie de l'océan Atlantique-Nord située entre la Bretagne et la Côte Cantabrique, à l'est d'une ligne définie par l'Organisation hydrographique internationale). 
-

SAINT-FROULT
L'église de Saint-Froult, à l'architecture sobre et très simple, située dans le bourg.
Elle était plus grandes au 12 éme siècle et possédait un clocher ruinée par les guerres de religion. Reconstruite et décorée par Hercule-Mériadec de Rohan-Soubise entre 1730 et 1740, d'ailleurs, on peut par ailleurs voir ses initiales peintes dans le cœur de l'église qui malheureusement dégradées, qui mériteraient d'être restaurées pour retrouver leur splendeur d'antan...


Photos : Claire P/Yves B/Jean-François B
-
Pour obtenir les photos en plein écran, cliquez gauche sur l'une d'elle...
* *
*