dimanche 18 mai 2014

UNE BOUCLE PÉDESTRE - SAINTE-GEMME-NANCRAS-SAINTE-GEMME (Ch-M) - DEUX COMMUNES VOISINES DE PONT L'ABBÉ D'ARNOULT.


Dimanche 18 mai 2014 


Les Mille-Pattes ont bénéficié d'une triple chance...

La première : Grâce à Nathalie, ils ont pu visiter l'église de Nancras (merci).
-
La deuxième : Ils ont également pu visiter l'église et le prieuré de Sainte-Gemme accompagnés  de la petite fille de la propriétaire du prieuré Melle Nathalie Soline et
d'André Vlad.
 (merci à eux deux).
Merci à Benoit Combaud d'avoir servi d'intermédiaire.
-
La troisième : Merci qui pour cette belle matinée d'été ? Non ! pas merci Président...
-
Matinée riche et condensée... Que du bonheur. 

Comment faire pour visiter l'ancien monastère, les collections ethnographiques et 
les sculptures médiévales ?

OUVERTURE LES DIMANCHES DE 14H30 À 18H00
TEL : 0546966413
http://prieurestegemme17.jimdo.com/ 





Panneau de Sainte-Gemme 
Panneau de Nancras

Boucle de seulement 13,500 km







Plusieurs fois incendiée, mutilée
 et transformée, l'église de Sainte-Gemme fut construite en style roman  au XIIe siècle




Devenu maître de la Saintonge, 
Guy-Geoffroy, le puissant Comte de Poitiers et Duc d’Aquitaine, donne « le lieu dit de Sainte-Gemme, à Dieu et aux bienheureux Robert et Durand, abbés, ainsi qu'aux  moines de la Chaise-Dieu, tant présents que futurs, la terre arable* qui est autour, entre le monastère et le bois. De plus il leur donne, dans la forêt de tout le Baconnais le bois et les arbres pour toutes constructions ou pour le chauffage et pour toutes nécessités. »
-
Les successeurs de Guillaume VIII confirment les possessions du prieuré et font des nouvelles donations jusque vers la fin du XIIe siècle. Le comte Guillaume le Toulousain (1126-1137), lors de son passage à Sainte-Gemme, pose « le livre des évangiles sur l’autel » en présence des moines et du chapelain de Pont-l’Abbé qui à « écrit la charte ». Les donations et acquisitions dans les riches marais salants du pays de Marennes vont faire la grande richesse du prieuré.

 
 

Au XIIIe siècle, la maison de Sainte-Gemme est devenue un prieuré conventuel (qui a rapport aux couvents) d’une vingtaine de moines, mais la discipline s’y est relâchée. En témoigne une lettre de 1249 de l’abbé de la Chaise Dieu demandant un peu de retenue aux moines concernant leur alimentation : « un peu plus de compotes et moins de moules, celles-ci pas plus de deux fois par semaine, de la Sainte-Gemme (20 juin) à la Saint-André (30 novembre) ». C’est là le signe que la communauté est riche et que les moines ont oublié l’austérité originelle de la règle. 
* Une terre arable est une terre qui peut être labourée ou cultivée. Les terres arables comprennent les terrains en jachère, les cultures maraîchères et céréalières, mais également les prairies artificielles.  

Repère de nivellement géodésique sur l'église de Nancras
-
Église de la Nativité de la Sainte-Vierge de Nancras (Ch-M).
Cet édifice, qui fut édifié entre le XIIIe et le XIVe siècle, présente des éléments tout à la fois romans et gothiques, caractéristiques de cette époque de transition.
-
La commune de Nancras, s'étendant sur 306 hectares, occupe un plateau de faible altitude qui s'est constitué à la fin de l'ère secondaire, durant la période du crétacé. D'une altitude comprise entre 22 mètres et 39 mètres, celui-ci est partiellement recouvert de terrains siliceux, en particulier dans ses parties occidentales et méridionales.
Durant une partie du Moyen Âge, le territoire communal fut couvert par une vaste forêt, connue sous le nom de forêt de Baconnais. Aujourd'hui, seuls quelques bosquets témoignent de sa présence. L'essentiel du territoire est dédié à l'agriculture, en particulier aux cultures céréalières. Blé et maïs prédominent, tandis que des portions de terre sont dévolues au pacage des animaux domestiques, en particulier des ovins et des bovins.
Le principal cours d'eau traversant la commune est le Mérard. Plusieurs ruisseaux de taille et de débit variables serpentent dans la partie occidentale de la commune.





ANCOLIE VULGAIRE

 Au Moyen Âge, l'Ancolie, surnommée " bonne-femme ", était considérée comme une plante magique aphrodisiaque. La plante fournissait des graines pour des parfums qui rendaient leurs porteuses irrésistibles. Quand elle était mâchée, les femmes étaient particulièrement bien disposées à l'amour...



JE N'AI PAS LE MONDE À MES PIEDS,
MAIS MES PIEDS POUR DÉCOUVRIR LE MONDE... 
Un illustre inconnu
Photos : JFB

Aucun commentaire: