dimanche 21 août 2016

SAINT-JUST-LUZAC (Ch-M).


DIMANCHE 21 AOÛT 2016
Randonnée pédestre
à 

Blason

Saint-Just-Luzac


Commune riveraine de l'estuaire de la Seudre dont elle occupe la rive droite, elle a la particularité géographique d'être la troisième commune la plus étendue de la Charente-Maritime.
-
Boucle de 13,500 km

 
Hydrographie :

Deux grands canaux strient la commune, notamment au nord et à l'est. Au nord-est et à l'est, le canal de la Charente à la Seudre, mis en service pendant le Second Empire, qui sert de délimitation communale avec Marennes sur quelques kilomètres tandis qu'au nord du bourg de Saint-Just commence le canal de Mérignac dont les eaux se mêlent au chenal de Reux qui draine le marais de Brouage. Le canal de Mérignac sert pour sa part de délimitation communale avec Hiers-Brouage. D'une longueur approximative d'une douzaine de kilomètres et d'orientation sud-est/nord-ouest, il a été percé à la fin du XVIIIe siècle et rejoint le Pertuis d'Antioche au nord de  Bourcefranc-le-Chapus.

À VOIR OU À REVOIR

Église Saint-Just avec son porche gothique flamboyant.

 Succédant à un ancien sanctuaire roman, cette église est édifiée à partir du XVe siècle, sous l'impulsion des Abbesses Jeanne de Villard et Anne de Rohan. C'est à l'époque, l'un des plus importants chantiers de la région, avec celui de l'église de Marennes. Cette église est un des rares exemples du style gothique flamboyant en Saintonge.
Ses dimensions impressionnent : Elle mesure 41 mètres dans toute sa longueur, 17 mètres de largeur, et 12 mètres de hauteur sous voûte.

Elle est formée d'un triple vaisseau éclairé par de larges baies, coupé d'un transept et d'un large choeur gothique, probablement inachevé. Au-dessus de la nef, les  combles furent aménagés afin de prévenir d'éventuels troubles et de pouvoir y loger femmes et enfants. On y accède par un escalier, situé au nord de l'église. Celui-ci est surmonté d'une échauguette, datant du XVe siècle.

L'aspect extérieur surprend un peu par l'absence de clocher : la construction de celui-ci, qui aurait dû être bâti sur le modèle de celui de  Marennes, a en effet été interrompue par les guerres de religion. Un  porche, qui aurait dû lui servir de base, est situé à l'ouest. Son originalité réside dans la forme triangulaire que ses bâtisseurs lui ont donné : unique dans la région, il pourrait avoir été inspiré par les porches polygonaux de certaines églises normandes.

 

 Temple de Luzac, troisième édifice dédié au culte réformé établi dans le village. Il succède à un premier temple, édifié vers 1600 et détruit en 1685, lors de la révocation de l'édit de Nantes.

 Château de Feusse

 Moulin des Loges

  Etc... 

 
 
La Spatule blanche (Platalea leucorodia
Espèce d'oiseau échassier à long bec en forme de spatule qui lui permet de remuer la vase et d'avaler du plancton. D'une longueur de 88 cm et d'une envergure de 130 cm, cet échassier fréquente les milieux aquatiques ouverts de faible profondeur comme les lagunes ou les roselières. Elle niche en colonies dans les roseaux, mais parfois dans les arbres ou encore, les arbustes. À la différence des hérons et des aigrettes, la spatule blanche vole cou tendu.

-

Photos : Claudie J/Yves B/Jean-François B

 

 

 

 

Aucun commentaire: